Plusieurs Pasteurs et leader du secteur évangélique accompagné des adeptes marchent dans les rues de Port-au-Prince.

Certains Pasteurs,Prophètes et Fidèles de différentes assemblées religieuses sont à la tête d’une marche pacifique ce dimanche 20 octobre, pour de protester contre les problèmes qui empêchent au pays de prendre la route du progrès.

La marche a démarré sur la route de l’aéroport à trois (3) mains. Le truck sound qui les accompagnent jouent des morceaux évangéliques.

Ils veulent à tout prix que le pays se détache du système diabolique qui garde le pays dans le cercle infernal de la pauvreté.

Pour libérer le pays ils optent pour un chambardement afin d’implanter un gourvenment de transition dans le pays .

Sur tout le parcours les manifestants entonnent « Na va restore tout sa cheni yo te gate, wi tout ane krikèt devore, papa desann restore yo pou mwen , wa beni, legliz la ,senyè a di ». Une chanson très prisées depuis le début des revandications contre le pouvoir en place.

Sur les pancartes on peut lire certaines de leurs revendications : Jistis sosyal, Ayiti zye Bon Dye sou ou, yon Dènye tranzisyon ».

À l’heure de la rédaction de l’article, 2 heures Pm, la marche se dirige vers la route de Delmas pour se rendre à Pétion ville.

Il faut souligner que, plusieurs autres secteurs de la vie nationale se trouvent également sur le macadam ce dimanche 20 octobre.

Ces derniers se réunissent autour d’une même table pour exiger la démission sans condition du président de la république Jovenel Moïse.

Selon eux, le locataire du palais National n’est pas en mesure de mettre la nourriture dans leurs assiettes voire de l’argent dans leurs poches.

Sonly MOINIUS

Laisser un commentaire