Haïti- Sécurité: (5) morts et une vingtaine de blessés par balles recensés par l’IGPNH pour le mois de septembre.

Par : Dominique JEAN.

L’Inspection générale de la police nationale a présenté le jeudi 3 octobre, le bilan des victimes des récentes manifestations organisées dans plusieurs villes du pays pour réclamer le départ du président Jovenel Moïse.

Le bilan fait état de 5 morts et d’une vingtaine de blessés. Le commissaire divisionnaire de l’IGPNH, Benjamin Jean Claude souligne que deux (2) morts et cinq (5) blessés par balles, ont été recensé dans le département de l’Ouest.

De plus, il y a eu un (1) mort et deux (2) blessés par balles Dans département du Nord-ouest. Aucun mort par balles n’a été recensé pour le département de l’Artibonite, précisément à saint Marc. Mais quatre (4) personnes ont été blessé par balles et (13) autres par jets de pierre.

Les dernières protestations à Mirebalais (centre) n’ont pas occasionné de décès, mais deux policiers ont eu des blessures par balles, un autre par jets de pierres. Dans le Sud du pays, plus particulièrement dans la ville des cayes il y a eu un mort et un blessé par balle. A Marigot dans le Sud-est (Marigot), la police a enregistré un mort et (5) blessés par balles. Dans la Grande-Anse, il y a eu un blessé par balles et (3) blessés par armes blanches.

Selon le Commissaire divisionnaire, l’IGPHNH avait également dépêché des agents de police dans des hôpitaux du pays pour interroger les victimes. Il souligne que des bandits ont infiltré les manifestations et ont fait des victimes.

Benjamin Jean Claude encourage la population à porter plaintes, en cas de maltraitance policière. « Des policiers ont été placé en en isolement dans divers commissariats du pays », souligne-t-il.
Le Commissaire divisionnaire annonce que les résultats de l’enquête sur l’assassinat de Vladimir Fédé sont prêts et seront acheminés dans la journée du 3 octobre, au bureau du Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

Laisser un commentaire